Anniversaires de Vie Religieuse

Montréal – Résidence l’Amitié 7 mai 2017

Le dimanche, 7 mai, à 10h30 a eu lieu, en la chapelle de l’Amitié, une solennelle célébration eucharistique présidée par son Ecc. Mgr. Luigi Bonazzi, Nonce Apostolique au Canada. C’était pour fêter les anniversaire d’ordination sacerdotale de deux résidents : M. l’Abbé Robert Pellerin et de M. l’Abbé Gabriel Villemure).

Ce fut aussi l’occasion pour souligner les 60 ans de profession religieuse de Soeur Carla Invernizzi et de soeur Bernadette Spano, les 50 ans de Soeur Marthe Chabot et les 25 ans de soeur Martine Dalpé. Mère Marimena, en visite aux Communautés du Québec y était présente.

La célébration a été préparée avec soin et ferveur.

La chorale a contribué à donner un ton de fête et de gaieté.

Mgr Bonazzi a été accueilli par Mère Marimena et par la nouvelle Déléguée Régionale du Canada, Soeur Marielle Dion.

Première connaissance avec les sœurs

Tout est prêt pour la célébration, à laquelle participent en grand nombre les résidents de l’Amitié et les sœurs.

Lors de l’homélie Mgr. Bonazzi a souligné la fête de la Vocation.

A chaque instant de notre vie on devrait s’étonner et se réjouir d’avoir été appelés”. “Ses brebis il les appelle chacune par son nom... ses brebis le suivent, car elles connaissent sa voix” Jean 10, 3-4)

C'est l'amour qui fait vivre. Celui qui aime, écrit saint Jean, demeure en Dieu (1 Jn 4, 16.), participe de sa vie même. Oui, car si l'amour est la vie et l'être de Dieu, il est aussi la vie et l’être de l’homme. Chaque fois que nous n’aimons pas, nous ne vivons pas.

A l’autel, les sœurs jubilaires renouvellent leurs vœux.

À l'occasion de la Journée Mondiale de Prière pour les Vocations, je voudrais m'arrêter sur la dimension missionnaire de l'appel chrétien. Celui qui s'est laissé attirer par la voix de Dieu et s'est mis à la suite de Jésus découvre bien vite en soi l’irrésistible désir de porter la Bonne Nouvelle à ses frères, à travers le service de la charité. Tous les chrétiens sont constitués missionnaires de l'Évangile !

Le disciple, en effet, ne reçoit pas le don de l'amour de Dieu pour une consolation privée ; il n'est pas appelé à porter lui-même, ni à défendre les intérêts d'une entreprise ; il est simplement touché et transformé par la joie de se sentir aimé de Dieu et il ne peut pas garder cette expérience pour lui-même : «La joie de l'Évangile qui remplit la vie de la communauté des disciples est une joie missionnaire ». (Evangeli gaudium, n. 21)

Le repas convivial

Table d’honneur

Mère Marimena et soeur Mathilde avec l’Abbé Gabriel Villemure, L’un des deux prêtres jubilaires.

Mère Marimena salue les participant(e)s avec quelques mots de français !

A Montréal aussi le printemps est arrivé, magnifique et généreux de parfums, de couleurs, de beauté

Questo sito utilizza i cookie. Continuando a navigare in questo sito, concordi con la nostra politica sui cookie.