Alimentation de rue

“La croix du Bénin” 18.03.2016

[ “La croix du Bénin” 18.03. 2016]

Sans grands moyens, un grand nombre de Béninois est contraint de s’alimenter avec la nourriture de vendeuses à la criée ou installées à certains coins de rue. Ces nourritures proposées aux clients dans une insalubrité criarde les exposent à diverses maladies aux conséquences fâcheuses

Des nourritures insalubres

Au quartier Agla, Dame Kaï, la trentaine, s’affaire à ramasser la farine de maïs qui gisait par terre dans une meunerie. Vendeuse de pâte, elle mélange discrètement la farine qu'elle ramasse avec celle issue d'une bassine de maïs qu'elle est venue moudre. Interpellée par un autre client de la meunerie, dame Kaï toute courroucée se lance dans des injures avant de disparaitre sous le regard ébahi de quelques femmes et enfants venus retirer leur farine.

A 8 kilomètres environ du quartier Agla, au marché Dantokpa, une dame réputée vendeuse de riz à la sauce de tomate s’est installée dans une insalubrité déconcertante. Assise sur un tabouret, Madame Gisèle vient de vider difficilement le plat de riz qu'on lui a servi. «Je n'ai pas de choix. J'ai faim. Même l'eau qu'on m'a servie pour étancher ma soif est d'une malpropreté incroyable ; le drame est que la vendeuse ne s'en préoccupe guère», nous confie la jeune dame.

Tout comme la vendeuse de pâte d'Agla et celle qui vend du riz à Dantokpa, les bonnes dames qui vendent de la nourriture à tous les coins de la ville sans hygiène sont légion.

Présents souvent sur les sites les plus fréquentés comme les gares routières, les lieux de stationnement des véhicules gros-porteurs, les zones du port, les abords des services publics ou privés, les lieux de loisirs, les lieux de loisirs, les trottoirs, les entrées et l' intérieur des établissements scolaires et universitaires, les lieux de culte et marchés, etc., les vendeurs de nourritures parfois ambulants, semi fixes ou fixes offrent à la population des plats de tout genre (bouillie, pain, thé + spaghetti, riz + sauce, pâtes + sauce, akassa + monyo, atassi), les aliments à base de niébé ou à base des racines et tubercules, viandes en brochette (chachanga), viande de porc + piron ou akassa) etc.

Ces différents aliments, proposés par les vendeurs et prêts à être consommés, entrent pleine-ment dans la consommation quotidienne de l'homme et peuvent s'obtenir rapidement lorsqu'on a faim.

Les consommateurs assidus

Selon un rapport publié par la Fao (Organisation des nations unies pour l'alimentation) sur les aliments de rue sur Google, le secteur informel de l'alimentation recouvre principalement l'alimentation de rue qui constitue une solution aux nombreux problèmes et besoins des populations citadines. Ce secteur offre aux populations des villes des aliments prêts à être consommés, au goût populaire et à des coûts acceptables. En effet, de par l'absence de moyens de transport adéquats et de temps, de nombreux travailleurs, étudiants, écoliers, etc. ne peuvent rentrer chez eux pour les repas. Par manque de système efficace de restauration collective comme les cantines sur les lieux de travail, ils achètent dans la rue de quoi se nourrir à peu de frais par rapport à ce qui leur couterait un repas au restaurant ou même à la maison. Les conditions d'hébergement précaires dans certaines zones urbaines, en particulier repas au restaurant ou même à la maison. Les conditions d'hébergement précaires dans certaines zones urbaines, en particulier celles des familles les plus défavorisées, ne permettent pas toujours la préparation des repas à la maison et les conduisent à dépendre de l’alimentation de rue.

 

La demande croissante de mets et d’aliments préparés et vendus sur la voie publique s’explique aussi par les phénomènes de migration qui entraînent l'augmentation du nombre de personnes vivant seules, souvent en situation difficile et ayant de faibles revenus. Consommer ses repas dans les rues, le matin ou à midi devient une habitude partagée en Afrique. Les hommes célibataires de moins de 30 ans, y compris les écoliers et les étudiants, sont les consommateurs les plus nombreux et assidus.

Questo sito utilizza i cookie. Continuando a navigare in questo sito, concordi con la nostra politica sui cookie.