Messe Anniversaire

Montréal – Cartierville – Paroisse Notre-Dame des Anges – 28 octobre 2017

Le 28 octobre dernier, entourées de plus de 500 personnes, les Marcellines ont célébré en grand les 50 ans du Collège en présence d'invités de marque.

Voici quelques souvenirs de cette magnifique célébration qui en a ému plus d’un !

Soeur Agnès ainsi que Soeur Marie-Ange, responsable du secteur scolaire pour la Congrégation, sont venues d'Italie pour participer à la fête.

Soeur Agnès avec Mme Brea et Soeur Graciela

Sœur Marie-Ange avec sœur Mathilde

La célébration eucharistique, célébrée par Mgr Alain Faubert, évêque auxiliaire de Montréal a été concélébrée par Mgr Paul Marwan Tabet, évêque des Maronites du Canada, et sept autres prêtres, amis des Marcellines.

Mgr Alain Faubert, qui a présidé la célébration eucharistique

Procession d’entrée. À l’avant : le P. Charron, missionnaire
des Pères Blancs d’Afrique, suivi de l'abbé Villemure et de Mgr St-Cyr.

Procession d’entrée. Mgr Marwan, évêque des Maronites du Canada,
M. l'abbé Jean-Louis, curé de la paroisse et Mgr Faubert, évêque auxiliaire de Montréal

La chorale Épiphanie a offert une très belle prestation alors que les élèves du Collège ont animé la célébration avec brio. Merci pour ces magnifiques chants qui nous ont aidés à rendre grâce à Dieu et à le prier.

La procession d’entrée s’ouvre avec Soeur Agnès Poloniato, présente depuis la fondation du Collège pendant près de 45 ans. Elle, qui avait une attention particulière pour chacun, a été surnommée la maman « de jour », des petits et des grands. Elle est accompagnée par Laurent Geoffrion un petit Québécois de maternelle, qui apporte les fleurs de l’autel, symbole de la mission éducative chère au Fondateur des Marcellines. Le bienheureux Biraghi, en effet, aimait comparer l’école à un jardin où les Sœurs cultivaient avec amour les fleurs : les élèves qui leur étaient confiées.

Emma Di Nardi, élève du secondaire, s’avance également avec elle. D’origine italienne, elle apporte les plans du Collège.

Les deux jeunes représentent les deux principales nationalités qui fréquentaient le Collège en 1967.

Sœur Agnès et le petit Geoffrion (maternelle)

Les autorités présentes : Mme la Ministre de la culture et du patrimoine et députée
d'Ahuntsic-Cartierville, Mme Mélanie Joly et M. le maire de Montréal, Denis Coderre.

La 1re lecture a été proclamée par Sr Mylène Nault qui a étudié au Collège pendant dix ans et qui est entrée dans la Congrégation des Sœurs Marcellines en 1977.

L'homélie de Mgr Faubert a ravi l'assemblée. (Cliquer ici pour lire tout le texte)

Elles ont l’air toutes gentilles, les sœurs Marcellines. Mais attention ! Ce sont des sœurs révolutionnaires ! Qui ont formé et qui forment encore, avec des centaines de complices, des générations de jeunes révolutionnaires !

Vous allez dire : «L’amour n’est pas révolutionnaire.» L’amour ne fait pas de vagues. C’est un sentiment rose bonbon qu’on fête tous les 14 février avec une surdose de chocolats et de fleurs.

Je vous propose de nous brancher plutôt sur cet amour qui n’est pas n’importe quel amour : l’amour qui va jusqu’à donner sa vie pour ses amis, pour l’humanité entière.

L’amour qui a le courage de s’incarner pour nous rejoindre sur nos chemins, pour venir rire et pleurer avec nous, partager nos joies et nos espoirs, nos angoisses et nos tristesses. Cet amour immense du Père qui nous donne son Fils, cet amour du Fils qui marche avec joie vers la croix — avec joie, pensez-y !

Cet amour qui se fait serviteur, presque esclave, cet amour qui se donne totalement et sans retour.

Cet amour est révolutionnaire ! Depuis deux mille ans, il inspire des milliers, des millions, des milliards d’hommes et de femmes à entrer dans le mouvement. Cet amour qui a inspiré la fondation des Marcellines, en 1838, à Milan.

Cet amour qui a inspiré les sœurs à traverser l’océan en 1959, pour participer à l’éducation des jeunes de chez nous. Cet amour audacieux qui a lancé le projet du Collège qui a ouvert ses portes en 1967, après déjà plusieurs années de présence éducative dans le quartier.

Cet amour est révolutionnaire parce qu’il dit : «Ensemble». Oui, Jésus dit : «Ensemble», et les Marcellines disent : «Ensemble». Dans le regard de Dieu, tout être humain est une histoire sacrée. Chacune, chacun peut et doit avoir les moyens de contribuer à créer un monde meilleur.

«Ensemble», c’est aussi dire qu’il n’y a personne de trop lointain, de trop petit, de trop pauvre, ou quoi encore, pour être aimé de Dieu.

«Ensemble», ça veut aussi dire que nous sommes appelés à nous faire proches les uns des autres, comme Dieu s’est fait proche de nous en Jésus son Fils.

Les sœurs en témoignent par leur style de vie qui exige d’elles de «vivre au milieu des élèves qui se formeront mieux par l’exemple que par de nombreux discours». Le projet éducatif du Collège est aussi influencé par cet «Ensemble» qui pousse à l’engagement, à se faire proche de nombreuses situations humaines pour donner un coup de main, soulager, aider. «Ensemble», c’est reconnaître que nous sommes une famille humaine, dans la diversité de nos origines culturelles.

Le Collège n’est-il pas un lieu pour que ce vivre-ensemble, cet agir-ensemble soit mis en œuvre ?

Les Marcellines des trois communautés : Collège, Amitié et Villa.

La procession des offrandes a mis en lumière les différentes nationalités des familles de nos élèves d’il y a cinquante ans, lors de la fondation du Collège.

Une danse africaine a ouvert la procession des offrandes. Les douze élèves qui l’ont exécutée proviennent de neuf pays différents, principalement d’Afrique et d’Haïti.

Par la suite, Mme Silvia Scaboro, directrice du préscolaire et primaire, et Sr Martine Dalpé, directrice du secondaire toutes deux anciennes élèves du Collège, ont apporté le blason de la Congrégation représentant les principales valeurs des Marcellines.

Mme Éliane Melki, parent d’élèves du primaire et du secondaire et professeur au Collège avec Philippe Martin, élève de 6e année, a apporté les 83 drapeaux représentant toutes les nationalités présentes aujourd’hui au Collège. Elles sont la preuve vivante qu’il est possible de vivre en harmonie et de construire un monde de paix.

Soeur Marielle Dion, déléguée de la Mère générale au Canada, et Soeur Teresa Belgiojoso, directrice générale, ont terminé la procession en apportant le pain et le vin pour la célébration Eucharistique

Danse africaine

Consécration des offrandes

Nos Marcellines

Le blason du Collège offert aux Marcellines, à l'occasion du 25e du Collège, par une élève alors en 2e secondaire : Sabrine Manoli qui l'a fait elle-même.

Consécration des offrandes

La prière du “Notre Père”

Les autorités civiles.

L'allocution de M. le maire Denis Coderre.

L'allocution de Soeur Maria Angela Agostoni, responsable
du secteur scolaire pour la Congrégation des Marcellines.

Mot de remerciement de la directrice générale du Collège: Soeur Teresa Belgiojoso.

Bénédiction finale.

Retrouvailles après la Messe.

Soeur Agnès rencontre les anciennes élèves

Soeur Marie-Carles

Soeur Odile

Le P. Gérard et Soeur Teresa.

Soeur Olga semble bien satisfaite !

Soeur Agnès et les parents de Sr Martine

Soeur Agnès et notre cuisinière Gertha

Mme Ninon St-Pierre, ancienne du Collège et directrice générale de la Villa Ste-Marcelline
avec Soeur Marielle Dion, déléguée de la Mère générale au Canada.

Merci aux autorités pour votre présence parmi nous !

Mme Scaboro, Mme Robillard, Mme Castellanos, Mme Trousquin et Mme Weber.

Mme Rouleau et M. Paquet

La famille de Mme Tooma.

Nos hôtesses à l'oeuvre.

Merci d'avoir été là!

M. Mallette et Sr Maria.

Sr Odile et l'abbé Villemure, un de nos célébrants.

Merci à nos hôtesses pour leur beau travail.

Mme Citté et Mme Voster

Merci à nos hôtesses pour leur beau travail.

Mme Melki et Mme Bachour, une ancienne.

Nos Marcellines !

Deux anciennes dont Mme Fol.

Mme Miranda et son époux M. Brillon.

Mme Kamel et Mme Beaulieu.

M. Paquet et M. Nader, mari de Mme Kamel.

Mgr Faubert et la famille Dion dont la mère et l'aînée sont deux anciennes
et la plus jeune encore élève au Collège.

Sr Maria Angela et Sr Mathilde.

Mgr Faubert, Sr Martine et Sr Mylène.

Mgr Faubert, Sr Martine et Sr Mylène.

Mme Tooma, Mme Avram, Mme Castillo et Mme Hanna.

Garde Francine et son mari, ainsi que M. Allard, père d'anciennes élèves.

Mme Hanna, Garde Francine et Mme Castillo.

Mme Bâby, ancienne élève et mère d'anciens élèves et Mme Briss.

Sr Teresa, Sr Lorraine Caza et Mgr Faubert

Sr Martine avec son ancienne élève Renée Obégi et la fille de celle-ci qui fréquente le Collège.

Sr Liliane et Mme Citté.

Sr Agnès, Mme Brea et Sr Graciela.

Mme Voster et Sr Bernadette.

Sr Carla et Sr Bernadette

Questo sito utilizza i cookie. Continuando a navigare in questo sito, concordi con la nostra politica sui cookie.